Venir en Aveyron…

homecarte.gif   Voici où nous sommes et plus précisément :    localisation.gif

Dans cette page je vous montrerai quelques coins sympa a voir ou vous mettrai des infos sur notre ville et notre département(  http://www.aveyron.com/tourisme/acutour.html )

Pour venir ici :

villefranchevueduciel.jpg http://www.villefranchederouergue.fr/spip.php?article183 

Pour commencer voici le site de l’office de tourisme :

 chapelledespenitentsnoir2.jpghttp://www.villefranche.com/   

Le site de la ville:  

bastidevillefranche.jpg  http://www.villefranchederouergue.fr/ 

 Vivre ici c’est la douceur de vivre: 

bergesfleuries.jpg

  http://www.villefranchederouergue.fr/spip.php?rubrique7                               

  Déjà si vous faites le tour de la ville il y a de très belles choses à voir et à découvrir  les sites cités sont assez complets.

 autourdelabastide2.jpg Le cloître autourdelabastide3.jpgLa chapelle des pénitents noirs

 autourdelabastide1.jpg le chateau de Graves et bien d’autres…

 http://www.villefranchederouergue.fr/spip.php?article177 

 marchepanoramique.jpg Le marché du jeudi(un des plus beaux).

Vous trouverrez une galerie d’image sur les trésors de Villefranche ici: http://www.villefranchederouergue.fr/spip.php?article180

Pas très loin d’ici il y a aussi:

Najac: 

najacruelleetchateau.jpg Le village, fondé au XIe s., s’étire le long d’une arête rocheuse qui domine la vallée de l’Aveyron et de vastes massifs forestiers. L’architecture, qui associe l’emploi du schiste et du grès ocre, y est remarquable. Aux côtés du château fort royal (XIIe-XIIIe siècles) élevé par Alphonse de Poitiers, et remarquable témoignage de l’art de la guerre au Moyen Age, se dresse l’église gothique Saint-Jean (XIIIe-XIVe siècles), édifiée par les Dominicains en réponse au catharisme. De part et d’autre de la longue rue principale qui aboutit à la bastide, des maisons à pans de bois, des demeures fortifiées, des chapelles, et une fontaine monumentale rendent compte de l’importance du village pendant le Moyen Age.   

http://www.regionsdefrance.com/najac/

 http://www.regionsdefrance.com/najac/najacenimages/index.html

pour les activitées sportives: http://www.aagac.com/index.html

A ne pas manquer a najac:  Une patite visite à la ferme et quelle ferme!

Najac – FERME DE LA LEGRIE

autruches de La LégrieProduction: Elevage de vaches allaitantes, de canards gras et d’autruches.
Produits proposés: Conserves de canard (foies gras, confits, pâtés), spécialités culinaires à base d’autruche (pâté, rillettes, galantines, cuisses en gelée, civets, confits, gésiers, steacks, pavés et  rôtis) , autres spécialités à base d’autruche (oeufs décorés et maroquinerie).
Ouverture: Groupes à partir de 15 personnes.
D’Avril – Juin : mercredi 15h, 16h30; vendredi 10h, 16h30.
Juillet – Août : mercredi, jeudi, vendredi 15h, 16h30, 18h et vendredi 10h.
Septembre – Octobre : vendredi 10h, 15h, 16h30. Groupes et visite sur rendez-vous.

M. Mme MIQUEL
Tél. :
05 .65 .29 .70. 57.

http://www.caravelis.com/users-diffusion/ot-najac/sql1/vues/popup.php?identifiantTfo=TFO023797694200&codeLangueTfo=fr

Villeneuve : 

 fetemedievalevilleneuveaveyron.jpg Le village est situé dans le Causse, le long d’une route allant à Saint-Jacques de Compostelle. A l’ouest, une sauveté dont les limites étaient marquées par d’imposantes croix de pierre s’organise autour d’un prieuré bénédictin fondé à la fin du XIe s. L’église, construite à partir de 1053, et agrandie pendant l’époque gothique, conserve un rare ensemble de peintures murales historiées consacrées au pèlerinage. Plus à l’est, en 1231, s’implante une bastide fondée par le comte de Toulouse Raymond VII. Dans ce quartier neuf, commandé par une place de marché (place des Conques) entourée d’arcades, se concentrent des maisons marchandes des XIIIe et XIVe s.. Les vestiges d’une enceinte urbaine et deux portes fortifiées témoignent encore des préoccupations défensives pendant la guerre de Cent Ans. A quelques distances de là, dans un paysage de caselles et de murets de pierres sèches, se dresse l’église préromane de Toulongergues, bâtie avant l’an Mil, dans laquelle sont conservées d’exceptionnelles peintures murales du début du XIe s.  

toursoubiranevilleneuveaveyron.jpg Office de Tourisme ici: http://www.villeneuve-aveyron.com/ 

La Bastide-L’Evêque :  La bastide, fondée en 1280 par l’évêque de Rodez Raymond de Calmont pour concurrencer sa voisine Villefranche, est construite sur un plateau granitique qui domine les gorges de l’Aveyron. A l’architecture traditionnelle et massive des maisons de pierre répond celle de l’église Saint-Jean Baptiste, construite aux XIVe et XVe s., dont le clocher-porche commande la place. Dans la vallée du Lézert, subsiste l’un des martinets qui, entre le XIVe et le XIXe s., servaient à battre le cuivre. A proximité du village, le pont romain du Cayla dessert un réseau de chemins de randonnée qui longent les gorges de l’Aveyron.                            

 Sauveterre-de-Rouergue : 

sauveterre21.jpgFondée sur des terres monastiques par le roi Philippe III Le Hardi en 1281, la bastide adopte un plan en damier remarquablement régulier. Autour de la grande place de marché se concentrent des demeures en pierre et des maisons à pans de bois ouvragés des XVe et XVIe s.. La collégiale Saint-Christophe, construite au XIVe s. et intégrée dans l’enceinte urbaine, abrite des stalles Renaissance et un retable baroque. Naguère ceinturée par de puissants fossés en eau, la bastide conserve deux portes et une tour du XVe siècle. Le village a su conserver de nombreuses activités artisanales et une tradition coutelière qui remonte au XIVe s .

 J’ai visité c’est à faire: Situé sur la commune de Camjac à 5 km de Naucelle, le château du Bosc, ancienne forteresse féodale du XII° siècle, fut la demeure familiale de Toulouse-Lautrec. Né en 1864 à Albi, le peintre y passa sa jeunesse et de nombreuses vacances :  http://www.aveyron.com/seigneurs/bosc.html                                     

Les infos sur Sauveterre ici:

  http://www.aveyron.com/tourisme/plusbx/sauveter.html                                       

Belcastel:

villagebelcastelaveyrontordjeman21.jpg Des villages les plus beaux de France, Belcastel possède une histoire surprenante, qui fait à elle seule la renommée de ce petit bourg de l’Aveyron. Grande prospérité, guerres et chute, abandon, ruines… avant une remarquable renaissance, qui en fait aujourd’hui un point incontournable de la région.
Erigé bien au dessus des petites habitations de pierre et de lauze devant lesquelles ondule la rivière, le château fort, propriété de la famille Belcastel, était une étape attendue sur l’ancienne route du sel et de St Jacques de Compostelle. De ses six tours et de son cadre panoramique impressionnant, il embrassait à lui seul la totalité du paysage. Ruinée par les guerres de religion la famille abandonna le château, détruit par la guerre de 100 ans, et le village tomba en ruines. Ce n’est que très récemment que sa reconstruction fut entamée, par l’architecte Fernand Pouillon, en 1970.
Sa personnalité retrouvée, son charme certain et son soleil éclatant, Belcastel offre aux visiteurs la découverte d’une splendide architecture, de son vieux pont de pierre et son église du XIVe siècle avec, en prime, des petits sentiers et promenades le long du cours d’eau où dans les terres plus éloignées

 http://www.mairie-belcastel.fr/                                      

 Et bien sur mon village natal :

LESCURE -JAOUL

 lescure-jaoul Jadis Lescure Jaoul se nommait Lescure-Caylès du nom du Pays dont Cadoule était chef lieu au temps du rayonnement de sa seigneurie. Autrefois au centre du village non loin de l’actuelle église, s’élevait un château qui était la résidence de la famille Lescure qui possédait les baronnies de Flauzins, Vabre et en partie celle de Najac. La Famille s’éteignit avec Isabeau de Lescure à la fin du 17ième . L’église actuelle de style néogothique remplace depuis 1900, l’ancien édifice roman. Elle renferme une piéta polychrome du 17ième , un Christ qui apparaît dans une attitude peu commune avec la tête reversée en arrière, le corps tassé et les genoux fléchis. A voir aussi une vierge en pierre du 14ième siècle provenant de Cadoule.

http://www.aveyron-segala-tourisme.com/fr/le_segala/lescure_jaoul.php

 Table d’orientation du Cheval du Roi :

 pointdevueduchevaldur.jpg  (à 800m de chez mes parents…)

 Il s’agit d’une roche granitique, située sur la montagne de Flauzins. C’est sa forme en dos d’âne qui lui a valu ce nom royal. Ce bloc pèse entre 5 et 6000 kilos. Le plus surprenant c’est qu’il est en granit dans une région ou l’on ne retrouve pas de roche de cette nature, mais du schiste. Là pierre a donc été transportée sur plusieurs kilomètres. Ce n’est pas une moraine, cela ne peut-être qu’une partie de dolmen. D’ailleurs son orientation Est/Ouest vient conforter cette hypothèse. Dimension de cette pierre : 3,25m de long, 1m de haut hors de terre au nord et 1,20m au sud. Il culmine à 623m d’altitude sur le sommet du Puech de Fournols d’où une vue magnifique s’offre aux promeneurs. Une table d’orientation y a été réalisée par Monsieur Michel Bouteiller.
Accès : A Lescure Jaoul, prendre direction La Salvetat Peyralès , après le panneau de sortie du village, tourner à droite en direction du « Cheval du roi » (à 2km, 100 mètres restent à faire à pieds).                                    

Rieupeyroux:

eglisederieupeyroux.jpgL’origine de Rieupeyroux est sujette à diverses interprétations, pour les uns il signifie « le ruisseau caillouteux » pour les autres il signifie « seigneur de Peyrolles ». Ce sont les bénédictins de l’abbaye Saint-Martial de Limoges qui sont à l’origine de sa création. Ils y bâtirent un monastère autour duquel le bourg se constitua et se dota d’une enceinte de protection. Situé sur la ligne de partage des eaux qui sépare les bassins versants du Viaur et de l’Aveyron, Rieupeyroux s’est développé sur le tracé de l’ancienne voie de l’intendant Lescalopier. Le Bourg de Rieupeyroux a profité des changements intervenus dans l’agriculture du Haut-Ségala. Cité de la pomme de terre durant les années 60, son économie s’est diversifiée et la filière bois s’y est développée autour d’entreprises spécialisées dans le meuble rustique, les charpentes, les chalets en bois et les portes et fenêtres. Dans le vieux Rieupeyroux on peut encore admirer des maisons anciennes à Colombages. La place du gitat s’orne de couverts ou se tenaient des marchés et des foires. Léglise saint-Martial dont les travaux ont débuté en 1031 et qui fut reprise en 1253, conserve quelques murs romans de l’édifice primitif.

Anecdote – Insolite : Dans l’église se trouve exposée l’omoplate du géant Samson qui pourrait être celle d’un animal gigantesque et mystérieux

  http://www.rieupeyroux.fr/  

Conques :  

     conquestympanpanoramique2.jpg

 Dans cette région septentrionale de la province du Rouergue, devenue département de l’Aveyron, la nature et l’histoire paraissent avoir conclu une entente et conjugué leurs forces pour donner le jour à ce chef-d’œuvre chargé d’une incomparable puissance d’évocation : Conques. Peu de lieux en France, ou même en Europe, peuvent s’enorgueillir d’une telle accumulation de richesses : l’abbatiale romane et son célèbre tympan du Jugement dernier, les vestiges du cloître avec le grand bassin de serpentine, le trésor d’orfèvrerie et le musée, le village enfin, comme sorti intact du fond des siècles. Le tout s’enchâsse dans un site admirable, en forme de « conque » (du latin concha, coquille, en occitan conca) qu’avait choisi l’ermite Dadon pour se retirer du monde, au VIIIe siècle.

 http://www.tourisme-conques.fr/index.php    

Voilà d’autres infos prochainement…                              



3 commentaires pour « Venir en Aveyron… »

  1.  
    24 janvier, 2010 | 19:51
     

    moi j’aimerai bien des photos
    légende s’il y en a
    j’adore ça

    Je vais m’y atteler dans la kournée promis!

    Dernière publication sur Liberté d'expression. : Parménide.

  2.  
    27 janvier, 2010 | 20:38
     

    Merci à Vous pour ces photos qui nous font apprécier encore plus notre beau Pays !
    Cordialement
    Bernard

    Dernière publication sur Le blog des bonnes questions : Retraité insoumis

  3.  
    10 janvier, 2011 | 20:51
     

    Bon le temps de faire mon sac à dos, prendre une ou deux cartes et j’arrive Brigitte lol ! Bien jolie région qu’il me semble avoir traversée quelques fois :)
    Bisou
    merci isa…quand tu veux la porte est ouverte!bisouxxxxx

    Dernière publication sur Blog en vrac ! : Noël 2013 : bô bô bô !

Laisser un commentaire